Changement

Réussir sa conduite du changement...

14/06/2022

...à l’ère de la digitalisation des processus RH

La révolution digitale est venue bouleverser en grande partie l’organisation des entreprises. En effet, face aux besoins grandissant de notre société, engendrés principalement par la crise sanitaire, les entreprises ont dû accélérer leur transformation digitale. Elles ont repensé leur organisation et leur processus pour rester toujours plus compétitives et innover davantage afin de répondre au marché en perpétuel évolution. La transformation des organisations est ainsi un réel enjeu stratégique pour toutes les entreprises.

Face à l’émergence de nouveaux schémas organisationnels, au « new way of working », à la digitalisation de la fonction RH et à la nécessité d’accroitre et de pérenniser le bien être des collaborateurs, les services RH sont amenés à repenser et réinventer leurs missions et leur rôle au sein de l’entreprise.

L’accompagnement au changement représente désormais une phase essentielle pour permettre l’adhésion des collaborateurs aux mutations auxquelles ils doivent faire face.

Ainsi, à l’heure de la transformation des organisations, la fonction RH doit adapter sa posture en mettant en œuvre plusieurs étapes clefs afin de réussir sa conduite du changement.

Une nouvelle posture à adopter par les RH pour mieux accompagner le changement

Les enjeux de la conduite du changement sont multiples : rassurer les collaborateurs, écarter toute résistance et blocage, garantir le bon fonctionnement des équipes et du projet, manager et communiquer efficacement sur le changement, faire accepter le changement et le rendre pérenne.

D’autres enjeux d’ordre psychologique chez les collaborateurs sont également à prendre en compte afin de limiter le risque d'incompréhension, la démotivation et le turnover particulièrement au moment où la QVT évolue vers une QVCT.

Tout changement vient inévitablement créer une rupture dans les habitudes et pratiques de chacun :  perte des acquis, des repères... Pourquoi ? Pour qui ? Quel intérêt quand seules les pertes sont visibles et identifiées ?

La fonction RH doit avant tout être partenaire du management et des collaborateurs pour atteindre les enjeux et objectifs des métamorphoses de l’entreprise : communiquer régulièrement et de manière limpide sur toutes les phases de la transformation, s’assurer de la compréhension de cette transformation, accompagner la transformation de l’entreprise à chaque étape, accompagner le parcours des collaborateurs/managers au quotidien en proposant les formations et/ou tutoriels appropriés.

La prise en compte du bien-être du collaborateur est une priorité pour lui permettre d’accomplir pleinement et sereinement ses missions. Il est essentiel de limiter les barrières et envisager le décloisonnement des activités et des fonctions pour faciliter et favoriser les échanges, mutualiser les compétences et développer les expertises. Certaines entreprises ont même repensé le modèle hiérarchique en mettant en place des organisations à plat pour ainsi encourager l’esprit entrepreneurial.

Par ailleurs, la digitalisation des processus RH est une composante de la marque employeur. La qualité et l’efficacité des nouvelles technologies de l’entreprise sont des facteurs pouvant influer sur la fidélisation des collaborateurs et l’attractivité de l’entreprise. Il est donc important de ne pas négliger le potentiel des nouvelles technologies qui participent aussi à des gains d’efficacité sur la gestion administrative très liée à la relation employé à travers les portails salariés (onboarding …), les espaces de travail collaboratif, les espaces e-learning, les coffres forts électroniques …

Les étapes clefs de la conduite du changement

De tout temps, les entreprises subissent des mutations causées par des évolutions technologiques, juridiques ou encore sociales. En effet, une organisation qui n’a pas la faculté à accompagner ses collaborateurs vers un changement et une transformation, se met inévitablement en situation de risque face à ses concurrents et réduit par la même occasion la performance de son activité.

La conduite du changement dans une entreprise ou tout autre organisation, c’est conduire l’Homme vers de nouveaux horizons le poussant à dépasser, sortir de sa zone de confort.  Ainsi, l'homme a une tendance naturelle face à la nouveauté de ralentir voir même se braquer en mettant en place des barrières guidées particulièrement par ses émotions.

Les sociétés doivent mettre en place une stratégie de conduite du changement de manière continue. Le cycle du changement est constitué de phases bien distinctes :

  • Le diagnostic permet d’identifier les besoins, les cibles internes/externes et recueillir l’état d’acceptation et de résistance au changement.
  • Puis, il se poursuit par des étapes de cadrage et d’accompagnement pour déterminer les canaux de communication et plans de formation appropriés en maintenant un climat social rassurant.
  • Et, vient ensuite la phase de pilotage permettant de détecter les ressources ayant la capacité et l’envie de conduire ce projet et diriger ces transformations.

Chacune de ces phases est essentielle et induit une méthodologie et des dispositifs à ne pas négliger pour suivre et garantir toutes les actions fondamentales à la transformation : études d’impact, plan de communication, plan de formation, accompagnement des managers et des collaborateurs, amélioration des processus …

De ce fait, les services RH sont directement impliqués par ces changements car ces derniers seront opérés par des hommes et des femmes de l’entreprise. 

“Le secret du changement est de concentrer toute son énergie, non pas à combattre ce qui est dépassé, mais à construire ce qui est nouveau.”

Dan Millman, auteur du livre Le Guerrier pacifique

Bien entendu, le changement est préoccupant et la crainte de l’échec est réelle. Mais ne pensez-vous pas que la réussite du changement dépend de la façon dont il est arbitré et conduit ? C’est pour cela qu’il est primordial d’expliquer les raisons du changement pour convaincre et garantir l’adhésion et surtout impliquer tous les acteurs concernés. La meilleure façon de faire adhérer vos collaborateurs au changement est donc de communiquer, d’échanger, de les accompagner et de les former.

Tags:ChangementDigitalisationStratégie RH

Vous pouvez contribuer !