Management

Innovation managériale

9/02/2022

Sommes-nous dans une époque intense d’innovation managériale ? Où se situe l’innovation dans le management ? A quoi sert-elle ?

Nous pouvons être parfois un peu circonspect sur ce qui est présenté comme de l’innovation managériale. Avec le sentiment que c’est souvent du « réchauffé » et qu’à travers des modes managériales, on finit par toujours agir sur les mêmes curseurs : autonomie, délégation, motivation. De plus, les collaborateurs sont moins en attente d’un management innovant que d’un bon management avec des critères qui sont souvent les mêmes : proximité, écoute, capacité de décision.

L’époque que nous traversons remet en cause des fondements du management (valeurs et sens partagées, « présentiel ») et incite plutôt à retravailler les bases du management, s’assurer qu’elles sont bien présentes avant de se lancer dans l’innovation managériale.

Enfin, le « management washing », c’est-à-dire l’affichage de pratiques managériales innovantes via des labs, des initiatives de ruptures peuvent aussi être l’arbre qui cache la forêt dans des grandes organisations qui ont « tout essayé » face à une inertie managériale insoluble. Il n’est pas sûr que cela contribue réellement à l’amélioration de la marque employeur.

Alors que peut-on faire de l’innovation managériale ? Elle nous parait utile pour plusieurs raisons :

1°) Le champ de l’innovation managériale est moins dans les principes que dans la manière dont on les met en œuvre. Le management est un art appliqué, au quotidien, avec une possibilité pour les managers de laisser une marque positive par leur manière de faire. Le management est plus une question d’ingéniosité que d’invention. Et la thématique la plus importante est aujourd’hui la manière de créer du lien et de l’appartenance dans une organisation. Formations actions, communautés managériales, animation des équipes sont autant de réponses utiles à la question centrales qui est de savoir comment relier le haut avec le bas dans une organisation.

2°) Il y a un effet placebo utile dans l’innovation managériale. L’innovation managériale amène de l’attention sur le facteur humain et les plus vieilles études de psychologie du travail démontrent que dès qu’il y a une modification des conditions de travail, cela induit une augmentation de la productivité simplement parce qu’on réinterroge la routine.

3°) Cela permet de sortir de la dictature des outils. Un instrument n’a jamais suffi à créer un beau morceau de musique. Il est utile de se poser sur son utilité, sur la manière de le jouer. L’innovation managériale pousse les managers à penser le management, à passer en mode réflexif, à développer la culture managériale et à moyen terme, l’impact positif de ces innovations managériales se fait sentir à travers.

4°) Enfin, l’innovation managériale est utile car elle re interroge les bases du management qui ont été posées dans les années 50 (individualisation, gestion de la performance, notion de manager…). On « sait » qu’il y a actuellement un changement de paradigme en cours, sans bien savoir exactement son contenu et ses conséquences. Le risque à ne pas s’intéresser à ces changements est de construire sur des fondations fragiles ou inexistantes. Et d’avoir de manière durable un manque d’attractivité de l’organisation ou d’engagement des collaborateurs.

Dernier argument en faveur de l’innovation managériale. C’est aussi une faiblesse humaine d’avoir besoin de qualifier « d’innovation » un simple changement que l’on est amené à faire de toute manière. Nous sommes construits sur l’idée de projet et d’innovation, c’est une des sources de plaisir à faire avec les sujets de management, alors ne nous en privons pas !

Tags:ManagementInnovationsBonnes pratiques

Vous pouvez contribuer !