Communication interne

Oyez oyez RH : Co-mmu-ni-quez !

24/05/2021

Cette chronique a été rédigée par Charlotte Vincent-Renard et Alexandre Dupraz, tous les deux étudiants en 4ème année au sein de l’école IGS-RH Paris, sous la direction de Ludovic Taphanel.

La situation que nous vivons actuellement a conduit les entreprises à s’interroger et à repenser leur communication, aussi bien en interne, qu’en externe. En effet, les entreprises sont aujourd’hui confrontées à de nouveaux enjeux économiques, mais également à de nouveaux enjeux au niveau de la gestion des Ressources Humaines. Elles doivent à la fois préserver leur image de marque en externe, et asseoir leur légitimité et leur transparence en interne, auprès de l’ensemble des collaborateurs dans un contexte bien particulier. Au-delà des sujets traditionnels et souvent sensibles que traite la communication RH, l’enjeu de cette communication aujourd’hui est bien de s’adapter, de la manière la plus efficiente possible, à la période que nous traversons.

Les nouveaux enjeux de la communication RH

Depuis déjà plusieurs années, la communication RH répond à l’objectif de transmission de l’information en interne et en externe, notamment dans l’optique de garantir une transparence des objectifs et des valeurs de l’entreprise à l’ensemble de ses parties prenantes. Aujourd’hui, elle est devenue un véritable outil d’optimisation du climat social en entreprise et permet, entre autre, de fédérer les collaborateurs autour de valeurs communes.

En temps de crise, les besoins évoluent. En effet, les salariés ont besoin de points de repères et d’informations précises quotidiennes, sur l’évolution de la situation dans leur entreprise, ainsi que sur les mesures mises en place. La communication interne doit ainsi répondre aux questions des salariés sur des sujets sensibles comme les gestes barrières, les nouvelles consignes à respecter en matière d’hygiène et de sécurité au sein de leur entreprise, ou encore les nouvelles méthodes de travail mises en place souvent dans l’urgence pour faire face à la crise sanitaire. Les équipes de la communication RH doivent donc redoubler d’effort en cette période compliquée. L’enjeu aujourd’hui est de respecter les procédures légales relatives à la crise, imposées en externe, et de les communiquer en temps voulus aux salariés, afin d’éviter tout risque sanitaire dans les entreprises.

Pour autant, la communication RH doit aller au-delà de cet aspect purement informationnel. Notamment, elle se doit de faire en sorte d’impliquer et d’engager les salariés à respecter ces nouvelles consignes. Voilà pourquoi celles-ci doivent être claires et bien amenées, de façon à ne pas brusquer les collaborateurs. Et voilà pourquoi la communication RH doit continuer de s’améliorer afin de répondre au mieux à ces nouveaux enjeux.

La communication RH : un processus à améliorer continuellement

Suite logique des évènements que nous venons de présenter, les entreprises sont désormais confrontées à un défi de taille : communiquer sur la gestion des retours au bureau de leurs collaborateurs dans un contexte encore grandement incertain. Dans l’optique d’éviter un retour jugé trop « brusque », retour qui pourrait altérer le climat social dans l’entreprise, les équipes de communication RH vont devoir jouer un rôle primordial dans la transmission de ces informations, tout en tenant compte des attentes et des besoins des collaborateurs. Pour ce faire, il est essentiel de communiquer autour et sur la mise en place d’une organisation optimale entre le travail en présentiel et le travail à distance.

Avec l’émergence des nouveaux outils et modes de communication, cela semble a priori facilité. On peut par exemple augmenter la fréquence des newsletters, des webinaires ; développer les réseaux d’entreprise ou encore créer des évènements en ligne. Pour garder une dynamique de partage entre les salariés, et assouvir un besoin d’appartenance, il est essentiel de transmettre du contenu très régulièrement, voire quotidiennement. S’agissant du contenu, et toujours dans l’optique de faire adhérer les salariés aux changements à venir, l’investissement des collaborateurs peut être, par exemple, mis en avant grâce à des podcasts ou encore à des interviews. Reconnaître les efforts de chacun et partager le vécu des uns et des autres paraissent des pistes sérieuses à ne pas négliger pour faciliter la réflexion sur les modalités de l’après-crise. Le taux d’attention des salariés sera d’ailleurs un très bon indicateur à surveiller par les équipes de communication RH pour jauger du niveau d’engagement de l’ensemble des collaborateurs.

Communication RH : s’assurer de sa lisibilité auprès des différentes cibles

Avec ce contexte de crise, il est primordial de s’assurer en premier lieu de la bonne réception et de la bonne compréhension des informations par les salariés. Ils doivent pouvoir être rassurés au quotidien grâce aux informations qui leurs seront transmises. Répondre aux attentes des collaborateurs, c’est maintenir leur motivation, et, in fine, contribuer au maintien et au développement de leur performance et de leur bien-être.

Or, les nouvelles méthodes de travail mises en place durant la crise, et notamment le télétravail, ont permis, lorsqu’elles étaient bien amenées, de renforcer la communication dans l’entreprise. Par exemple, les réunions en ligne ont pu parfois créer ou consolider les liens entre les managers et leurs équipes, ouvrant, ainsi, la possibilité d’une communication interne élargie, qui ne soit pas uniquement articulée de haut en bas. Cependant, pour réussir cette transformation, il est aujourd’hui essentiel d’adopter une culture managériale axée sur l’écoute et la collaboration, autrement dit, un management par la confiance. L’écoute, l’empathie, le leadership et la bienveillance sont donc des compétences recherchées chez les managers, compétences dont les équipes RH doivent être garantes.

Enfin, pour les entreprises qui ont maintenu leurs campagnes de recrutement, il est essentiel de comprendre ce que les candidats attendent de leur future entreprise. Les entreprises ont donc tout intérêt à rendre leur communication externe toujours plus pertinente. Elles pourront ainsi capter de nouveaux talents, de manière plus efficace. Les candidats sont de plus en plus désireux de réponses humanisées et personnalisées. Ils recherchent une certaine reconnaissance pour le temps qu’ils allouent à candidater. Alors, il est important que les entreprises pensent et démultiplient aussi les canaux de communication vers ces cibles : messageries instantanées, visio-conférences, SMS etc. Aucun outil n’est à négliger pour atteindre cet objectif.

Conclusion

Dans ce contexte de crise sanitaire, de bouleversements pour chacun d’entre nous, tant dans notre vie personnelle, que professionnelle, certaines questions se posent. Comment les entreprises vont s’adapter à l’après Covid19 ? Quels rôles devront jouer les entreprises auprès de leurs collaborateurs ? Nous avons bien vu que c’est là que la communication interne, qui joue un rôle prépondérant depuis plusieurs années, est en train de s’imposer comme un processus de plus en plus stratégique.

L’entreprise Steeple a d’ailleurs mené une enquête relative à la communication RH auprès de 680 salariés, tous métiers, entreprises et secteurs d’activités confondus, le 30 Juin 2020. Cette enquête a pu démontrer que la communication interne a pris une place centrale dans les entreprises pendant la crise. En effet, 83% des personnes interrogées ont répondu que la communication interne était un projet à privilégier dans le futur !

Communiquer en interne devient une véritable clé de (sur)vie des entreprises post-Covid19. RH : la balle est désormais dans votre camp.

Tags:Communication interneCulture managérialeEcouteEmpathie

Vous pouvez contribuer !